CPL A Manche V

« Plus c’est long, plus c’est bon » tel est l’adage dont il n’est pas certain qu’il fut confirmé par un field très résistant qui démontra, si besoin en était encore, le higth level de l’ensemble des joueurs de Pokerennes. Il fallut ainsi attendre 2h05 de jeu pour voir s’incliner Jérôme, premier busto de cette étrange partie. Il en résulta que la TF débuta au round qui généralement marque le début du HU (1,5K/3K) avec un average de 10BB pour les 7 joueurs encore en lice (Perche,Vince, Maxoo, Unonou, Yan, La Renardise et TomTom). Inutile de préciser que le bal des horreurs commença avec quelques semaines d’avance sur Halloween, les shorts doublant sur la ship leader d’abord In Fire puis en cendres, Perche, sur des malentendus et tapis comit #phoenixquinerenaitpasdesescendres 😊

Le winner du soir, notre cher Président Vince, se verra ainsi la semaine prochaine – à moins d’un typhon japonais – couronné champion de ce premier CPL sur un 20/80 préflop contre TomTom, TT vs JJ qui touche T flop… Est-ce un bad ? Non, car rien de plus classique pour nos deux protagonistes dans ce coup qui marque le tournant du championnat. Vous l’aurez compris, le top 3 reste le même malgré la contreperformance de Rose, cards dead toute la partie. A l’approche de l’arrivée, Vince tient la corde à une longueur d’avance, talonné par Rose et TomTom.

Maxoo, outsider jusque-là, fit son entrée dans les ITM grâce à sa très belle seconde place malgré en spew en HU qui marqua la fin de la partie :
• PF : Limp vince – check Maxoo (3k/6k)
• Flop : 5d-7-4 – check/check
• Turn : Qd – bet and call 1BB
• « and the river is » : 3d – Bet 13k de Vince ; raise shove Maxoo et call Vince touchant son runner-runner vs quinte flopée de Maxoo.
Cela rattrapa les deux offrandes de notre patriarche Jean, alias « le bluffeur fou », qui lui permirent d’atteindre la TF pour finir Poulidor de cette 5e manche.

Relevons, en conclusion, le coup d’anthologie entre Picoeur et Maxoo qui open 4/2 o svp : 5K and call all in vs QK. Evidemment, il toucha le 2 et adopta une expression gênée toute à son honneur. Rong n’aurait pas fait mieux malgré sa fameuse réplique « j’ai envie de te faire du sale », quasiment aussi connue que « t’as pas paire, te paie » ou encore « 2-3, la fétiche Papaaaa ! »

Salut les copains !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *